Transparcs

Zone de tranquillité pour gibiers à petites roues !

Jour 1 : s’approcher jusqu’au pied du Vercors

Nous sommes partis en ce dimanche 31 août, dans les alentours de midi.

première halte fut le marché de Romans pour prendre quelques pâtes fraiches, des fruits de saison (pêches), du fromage de chèvre local et du pain délicieux fait par un artisan du coin. Une fois le pique-nique confectionné et rangé dans le sac, nous avons longé l’Isère par la route et des sentiers pour rejoindre le Barrage de Pizançon qui permet de traverser la rivière. Nous avons ensuite emprunté un peu de grande route, passage obligé pour atteindre les petites routes campagnardes où les voitures sont rares. Ces routes bordées de belles maisons perdues dans la nature alimentèrent les plus belles rêveries. Les routes traversaient des immenses vergers de noix, les fameuses noix de Grenoble, territoire de l’AOC.

1221383191_450449392.jpg

La pause déjeuner, c’est à Saint-Nazaire-en-Royans que nous l’avons prise. Au bord de l’Isère, près d’un grand pont, nous avons mangé notre casse-croute local. La route n’était pas encore finie mais le plus gros était fait. Restait à rallier Saint-Jean en Royans. Le camping était facile à trouver, en contrebas du village à coté de la petite rivière nommée « la Lyonne ». Le camping était quasiment vide, calme avec un équipement tout à fait correct. Cet espace étant particulièrement ombragé grâce à de grands arbres feuillus, nous en avons profité pour faire une visite végétale du site. Nous avons identifié des grands saules blancs, des platanes, des hêtres, des peupliers.

1221383424_1698431116.jpg

L’heure du repas approcha et ce fut le moment de préparer les pâtes fraiches. Manque de bol, les temps de cuisson sont durs à évaluer avec un réchaud et ce fut plutôt une soupe-purée de pâtes que l’on mangea !

Jour 2 : La montée sur le plateau

Conçu, hébergé et administré par